Participants

LES PARTICIPANTS

AMBASSADRICES ET AMBASSADEURS DE LA BIBLIODIVERSITÉ

LES INTERVENANTS

John B. Thompson

sociologue, Royaume-Uni

John B. Thompson est professeur émérite de sociologie à l’université de Cambridge et membre du Jesus College, Cambridge. Il a publié notamment Ideology and Modern Culture (1990), The Media and Modernity (1995), Political Scandal (2000), Books in the Digital Age (2005), Merchants of Culture (2010, 2012) et Book Wars (2021). Ses livres ont été traduits dans plus de douze langues et, en 2001, Political Scandal lui a valu le prix européen d’Amalfi pour la sociologie et les sciences sociales.

Julien Lefort-Favreau

professeur de littérature contemporaine et théorie critique, Québec/Canada

Julien Lefort-Favreau est professeur adjoint au Département d’études françaises de l’Université Queen’s (Kingston, Canada). Ses principales publications sont : Henri Deluy, ici et ailleurs (avec Saskia Deluy), Le Temps des cerises, 2017 ; Politique de l’autobiographie. Engagements et subjectivités (avec Jean-François Hamel et Barbara Havercroft), Nota Bene, 2017 ; Pierre Guyotat politique, Lux éditeur, 2018; Le luxe de l’indépendance. Réflexions sur le monde du livre, Lux éditeur, 2021. Depuis 2012, il est membre du comité de rédaction de la revue Liberté.

Gisèle Sapiro

Sociologue, France

Gisèle Sapiro est directrice d’études à l’EHESS et directrice de recherche au CNRS, membre de l’Academia Europae. Spécialiste de sociologie des intellectuels, de la littérature, de la censure, de l’édition et de la traduction, elle est l’auteure de La Guerre des écrivains, 1940-1953 (Fayard 1999, trad. angl.) ; La Responsabilité de l’écrivain (Seuil 2011) ; Les Ecrivains et la politique en France (Seuil 2018) ; Peut-on dissocier l’œuvre de l’auteur ? (Seuil 2020 ; trads esp. et portug.) ; Des mots qui tuent (Points Seuil 2020). Elle a aussi (co)dirigé : Translatio. Le marché de la traduction en France à l’heure de la mondialisation (CNRS Eds 2008) ; Les Contradictions de la globalisation éditoriale (Nouveau Monde 2009 ; trad. esp.) ; L’Espace intellectuel en Europe (La Découverte 2009) ; Traduire la littérature et les sciences humaines (DEPS 2012) ; Sciences humaines en traduction (Institut français 2014, en ligne).

José Bellver

économiste et chercheur, Madrid

José Bellver est économiste, spécialiste des questions d’écologie. Il a été chargé de cours à l’université de Valladolid et chercheur au sein de la fondation FUHEM Ecosocial, qui promeut la justice sociale, la démocratie et la durabilité par l’éducation et la recherche sur des questions d’ordre écologique et social. À la FUHEM, il a également travaillé dans le domaine de l’édition, notamment pour la revue Papeles de relaciones ecosociales y cambio global, et dans le cadre des rapports annuels du Worldwatch Institute.

 

 

Ana Gallego Cuiñas

Anthropologie sociale et culturelle, Université de Grenade

Ana Gallego Cuiñas est professeure de littérature latino-américaine à l’Université de Grenade. Titulaire d’un doctorat en philologie hispanique et d’un diplôme en anthropologie sociale et culturelle, elle a travaillé dans le cadre du programme « Ramón y Cajal » et a été chercheuse invitée à UCLA, Princeton, Paris-Sorbonne, Buenos Aires et Yale. Elle est directrice des projets de R&D ECOEDIT, sur l’édition indépendante en Espagne et en Amérique, et de FEMENEDIT, sur les femmes éditrices.

Maria José Galvez

Directrice générale du livre et de la promotion de la lecture, ministère de la Culture

Née à Valence en 1975, María José Gálvez est titulaire d’un doctorat en droit de l’université de Valence. Elle a effectué plusieurs séjours de recherche à Harvard, Pise et Bruxelles. Elle a été directrice éditoriale et de la formation au sein de la maison d’édition Tirant lo Blanch. Auparavant, elle a été conseillère de deux premiers vice-présidents du gouvernement, directrice adjointe du cabinet du président du Congrès des députés, assistante au Parlement européen, chargée de cours à l’Université Carlos III de Madrid et tutrice à l’Universitat Oberta de Catalunya et à l’UNED. Elle occupe actuellement le poste de directrice générale du livre et de la promotion de la lecture au ministère de la Culture et des Sports.

Kenza Sefrioui

éditrice (En toutes lettres), Maroc

Kenza Sefrioui est journaliste culturelle, critique littéraire et éditrice. Cofondatrice des éditions En toutes lettres et activiste culturelle, elle est l’auteure d’une enquête sur le livre au Maroc : Le livre à l’épreuve, les failles de la chaîne au Maroc (En toutes lettres, 2017). Elle a également consacré sa thèse à La Revue Souffles (1966-1973), Espoirs de révolution culturelle au Maroc (Sirocco, 2013, Prix Grand Atlas 2013).

Anaïs Massola

libraire (Le Rideau rouge et cofondatrice de l’Association pour l’écologie du livre), France

Anaïs Massola est Présidente de l’Association pour l’écologie du livre (France) qui depuis sa création en 2019 œuvre à la diffusion des idées de l’écologie auprès de l’ensemble des acteurs et actrices du livre et de la lecture, ainsi que de la société civile. Anaïs Massola dirige aussi la librairie Le rideau rouge, à Paris.

Esther Merino

éditrice (éditions les Monédières et vice-présidente de l’Association des Édi-teurs de Nouvelle-Aquitaine), France

Esther Merino arrive en France en 1997. En 2012, elle quitte son poste de Directrice de la communication et crée Sol y Lune Éditions, maison d’édition spécialisée dans la publication d’auteurs espagnols contemporains. Esther reprend en 2019 les Éditions Les Monédières, maison d’édition généraliste aux collections multiples qu’elle dirige et développe maintenant, en mettant l’accent sur la qualité des textes. Très impliquée dans l’évolution de la vie de son métier d’éditeur, Esther est aujourd’hui Présidente de l’AENA (Association des Éditeurs en Nouvelle-Aquitaine) et secrétaire de la FEDEI (Fédération des éditions indépendantes ) récemment créée.

Alfonso Serrano

éditeur (La Oveja Roja), Madrid

Depuis plus de deux décennies, Alfonso Serrano a eu l’occasion de travailler dans des lieux très différents de l’écosystème du livre, en France, en Espagne et dans plusieurs pays d’Amérique latine. Ces dernières années, il a concentré ses efforts sur la maison d’édition La Oveja Roja et la librairie Contrabandos. 

Ronny Agustinus

éditeur (Marjin Kiri), Indonésie

Ronny Agustinus est éditeur et traducteur au sein de la maison d’édition Marjin Kiri (Indonésie). Fondée en 2005, Marjin Kiri est une maison d’édition de gauche spécialisée dans les sciences humaines, les sciences sociales, les livres marxistes, la littérature et la politique progressiste. Ronny est un lecteur passionné de littérature latino-américaine. 

Paulo Slachevsky

éditeur (Lom Ediciones), Chili

Paulo Slachevsky est codirecteur et cofondateur de Lom ediciones ; photographe, éditeur et journaliste, il a été nommé Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres de France (2014). Il est l’auteur du livre de photographies Fragmentos de un despertar (2021). Il a été président fondateur de l’Association des éditeurs chiliens et il est l’actuel coordinateur du réseau des éditeurs hispanophones de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants.

Julia Ortiz

éditrice (Criatura Editora), Uruguay

Julia Ortiz est diplômée en littérature (Universidad de la República). Elle a travaillé comme correctrice, comme chercheuse à la FHCE (sur les thèmes liés à la traduction). Elle a enseigné l’espagnol et a été tutrice du cours virtuel de troisième cycle intitulé « La práctica de la escritura » (FLACSO). Elle est chargée de cours à la Tecnicatura Universitaria sur les questions de correction de style (FHCE). Elle est responsable de la maison d’édition Criatura editora depuis sa création en 2011.

Mohamed El Baaly

éditeur (Sefsafa Publishing), Égypte

Mohamed El-Baaly est un éditeur, écrivain et activiste culturel égyptien. En 2009, il a cofondé la maison d’édition Sefsafa qui a publié plus de 300 titres et s’avère être l’une des petites maisons d’édition les plus actives en Égypte. Mohamed El-Baaly a participé au printemps arabe dès le départ, et s’est engagé dans les mouvements pour le changement dans la région.

Antoinette Koleva

éditrice (KX Critique and Humanism), Bulgarie

Antoaneta Koleva est directrice de KX Critique and Humanism – une maison d’édition qui publie des livres essentiellement en sciences humaines et sociales. Philosophe de formation, elle s’est spécialisée dans la philosophie, la traduction, la gestion de l’édition en France, au Royaume-Uni, en République tchèque, aux États-Unis, etc. Antoaneta a également traduit plus de 20 volumes de philosophie contemporaine. Auteur de textes en bulgare, anglais, français et allemand sur l’héritage intellectuel de la tradition postmoderne, sur la traduction et l’édition de contenus de sciences humaines. Initiatrice de projets expérimentaux de promotion publique alternative du livre.

Garazi Arrula

éditrice en langue basque (Txalaparta), Navarre

Garazi Arrula Ruiz (Tafalla, 1987) est éditrice en Txalaparta. Elle a présenté sa thèse de doctorat sur l’autotraduction en 2018 (UPV/EHU), et a traduit en basque des œuvres littéraires pour adultes ainsi que des livres pour enfants. Elle est également l’auteur de deux ouvrages et participe à diverses manifestations culturelles.

Gilles Colleu

éditeur (Vents d'ailleurs), France

Gilles Colleu a pendant presque trente ans enseigné l’édition et les techniques éditoriales à l’université Paris XIII, puis à Aix-en-Provence.  Il a été également pendant quelques années directeur de la production des éditions Actes Sud et en a dirigé le développement numérique.
Il a participé à la fondation du laboratoire numérique de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants. Il est l’auteur pour la jeunesse d’ouvrages papiers ou numériques et du livre Éditeurs indépendants : de l’âge de raison vers l’offensive ? Ce dernier, paru en 2007, pose les conditions indispensables de l’existence de la bibliodiversité à l’ère de la financiarisation des industries culturelles.
Il a cofondé avec Jutta Hepke les éditions Vents d’ailleurs et anime actuellement l’imprimerie de livres Yenooa.

Susan Hawthorne

éditrice (Spinifex Press), Australie

Susan Hawthorne est la cofondatrice avec Renate Klein de la maison d’édition féministe indépendante, Spinifex Press. De 2012 à 2016, elle a été la coordinatrice du réseau anglophone de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants et a publié en 2014 son livre, Bibliodiversity: A Manifesto for Independent Publishing (Bibliodiversité. Manifeste pour l’édition indépendante), disponible en arabe, français, espagnol, allemand et tchèque. Elle vit en Australie et est professeur adjoint à l’université James Cook de Townsville.

Samar Haddad

éditrice (Atlas Publishing), Syrie

Samar Haddad, d’origine palestinienne et syrienne, est éditrice et directrice de la maison d’édition Atlas (Damas, Syrie) depuis 2001. Elle a organisé et participé à de nombreux ateliers, tables rondes et conférences liés à l’industrie du livre et aux questions culturelles en Syrie, au Liban et à l’étranger. Elle est co-auteur de l’ouvrage Regards sur l’édition dans le monde arabe une publication collective de chercheurs sur l’industrie du livre dans le monde arabe (Karthala, Paris, 2016). Membre de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants depuis 2009, elle est actuellement coordinatrice du réseau arabophone.

Djaïli Amadou Amal

autrice, Cameroun

Djaïli Amadou Amal, née en 1975 à Maroua au Cameroun, est une femme de lettre et militante féministe camerounaise. Son premier roman Walaande ; l’art de partager un mari, paru en 2010, lui conféra une renommée immédiate. Son roman, Munyal ; les larmes de la patience, paraît en 2017 et remporte en 2018 la sélection de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants, puis, en 2019, le Prix de la Presse Panafricaine et le Prix Orange du Livre en Afrique. Paru en France en 2020 sous le titre Les Impatientes, l’ouvrage sera finaliste du Prix Goncourt et lauréat Prix Goncourt des Lycéens. Dans la foulée, l’ouvrage sera également, à ce jour, lauréat des prix Goncourt Choix de l’Orient, du Royaume-Uni, de la Tunisie, de Serbie, de l’Algérie, de la République tchèque, et de la Grèce, ainsi que du Prix littéraire de l’AIMF. En 2012, elle fonde l’Association Femmes du Sahel pour l’éducation et le développement de la femme dans le Nord-Cameroun. Djaïli Amadou Amal est Officier de l’Ordre National de la Valeur.

Tomaz Adour

éditeur (Vermelho Marinho et LIBRE), Brésil

Tomaz Adour, 50 ans, est économiste et historien, titulaire d’un MBA en marketing. Éditeur chez Vermelho Marinho, spécialiste des auteurs brésiliens et classiques, il a publié plus de 1 000 titres depuis 1998. Il est actuellement président de LIBRE – Liga Brasileira de Editoras Independentes, qui défend la bibliodiversité et les intérêts de plus de 170 éditeurs indépendants au Brésil.

Marie Michèle Razafintsalama

éditrice (Jeunes malgaches), Madagascar

Marie-Michèle Razafintsalama a créé la librairie Prediff en 1995. En 2004, elle crée la maison d’édition Jeunes Malgaches, spécialisée jeunesse. Elle combat les dons de livres étrangers quand il est pratiqué sans concertation avec les bénéficiaires et organise des activités de promotion de la lecture pour les enfants défavorisés avec son association APLEM. Marie Michèle est également autrice de 9 titres en malgache.

David Murray

éditeur (Écosociété), Québec/Canada

Historien de formation, David Murray œuvre dans le milieu du livre depuis 2004 et est éditeur aux éditions Écosociété depuis 2012. Gravitant depuis le début des années 2000 autour des milieux altermondialistes et de la décroissance, il a codirigé de 2008 à 2012 L’objecteur de croissance, le journal du Mouvement québécois pour une décroissance conviviale. Ayant écrit pour diverses publications et animé une émission de radio d’affaires publiques pendant près de 10 ans sur les ondes de CISM, à Montréal, il a aussi codirigé les ouvrages Creuser jusqu’où ? Extractivisme et limites à la croissance (avec Yves-Marie Abraham, Écosociété, 2015) et Aux origines de la décroissance. Cinquante penseurs (avec Cédric Biagini et Pierre Thiesset, Écosociété/Le pas de côté/L’échappée, 2016). Il a participé, par ailleurs, aux ouvrages collectifs Décroissance. Vocabulaire pour une nouvelle ère (Écosociété, 2016) et Le progrès m’a tuer. Leur écologie et la nôtre (L’échappée/Le pas de côté, 2016), et collaboré à la rédaction du livre d’Éric Pineault, Le piège Énergie Est. Sortir de l’impasse des sables bitumineux (Écosociété, 2017).

Corinne Fleury

éditrice (Atelier des nomades), Ile Maurice/France

Corinne Fleury est née à l’île Maurice et vit en France. Après des études de lettres et d’édition en France, elle fonde en 2010 avec Anthony Vallet, l’Atelier des Nomades. Elle tend, par sa maison, à valoriser les littératures des îles de l’océan Indien. La maison publie des livres pour la jeunesse, des romans et des livres d’art de vivre en français, en anglais et en créole. Corinne Fleury est aussi auteure pour la jeunesse et s’engage dans des actions de promotion de la lecture à l’île Maurice. Elle est l’organisatrice du Festival du livre jeunesse de l’île Maurice. 

Ibrahima Aya

éditeur (Éditions Tombouctou), Mali

Natif de Tombouctou (Mali), Ibrahima Aya est ingénieur agronome, écrivain et éditeur. Cofondateur des Éditions Tombouctou, il vit à Bamako où, parallèlement à ses activités littéraires et éditoriales, il exerce sa profession d’agronome. Ibrahima Aya est le cofondateur et le directeur de la « Rentrée littéraire du Mali », l’évènement littéraire de référence au Mali, créé en 2008 et dont la 14ème édition aura lieu du 15 au 19 février 2022 sur le thème «Territoires et imaginaires ».

Barbora Baronová

éditrice (wo-men), République tchèque

Barbora Baronová est une éditrice indépendante, maintes fois primées, et une documentariste littéraire. Depuis 2012, elle dirige et gère la maison d’édition wo-men. Elle se consacre aux livres d’art qui combinent l’écriture de non-fiction et la photographie. En tant que conférencière et consultante pour des projets d’ouvrages, elle se spécialise dans l’auto-édition, l’édition indépendante, la bibliodiversité et l’inclusion de voix non conventionnelles.

Azadeh Parsapour

éditrice (Nogaam), Iran/Royaume Uni

Azadeh Parsapour est éditrice et journaliste, basée au Royaume-Uni. Elle a travaillé pendant des années dans différentes publications en tant que rédactrice en Iran. Elle s’est installée au Royaume-Uni en 2010 et a étudié le journalisme à la London Metropolitan University. Elle dirige la rédaction de Nogaam e-Publishing qui a été lancée en décembre 2012 à Londres. Nogaam Publishing utilise le crowdfunding pour publier des auteurs iraniens censurés. Parsapour est également la fondatrice de ‘Tehran Book Fair, Uncensored’, une foire annuelle du livre dédiée aux livres persans publiés en dehors de l’Iran par des éditeurs indépendants libres de toute censure.

Müge Gursoy Sokmen

éditrice (Metis Publishers), Turquie

Müge Gürsoy Sökmen est éditrice, traductrice et cofondatrice de Metis Publications. Elle a été durant de nombreuses années présidente du comité des écrivains en prison de PEN Turquie. Elle a coordonné le réseau anglophone de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants entre 2016 et 2020. Elle a notamment publié World Tribunal on Iraq (WTI), qui rassemble les actes du WTI, un effort collectif indépendant contre la guerre menée en Irak.

Dante Gonzales

éditeur (Pakarina Ediciones), Pérou

Dante Gonzalez est éditeur, gestionnaire culturel et poète. Il a étudié la littérature et l’anthropologie andine à l’Universidad Nacional Mayor de San Marcos (Pérou). Il a été directeur de la maison d’édition Andesbooks, et codirecteur de la revue Lhymen, Cultura y literatura et du recueil de poésie Sotto voce. Il a travaillé à l’Institut d’Études Péruviennes, dans le cadre du programme Leer es Estar Adelante. Il est l’un des fondateurs de la Casa de la Literatura Peruana où il a occupé le poste de directeur du Fonds éditorial en 2019. Il dirige actuellement la maison d’édition Pakarina Ediciones. Sa poésie et ses recherches ont été publiées dans différents recueils et magazines.

Octavio Kulesz

éditeur (Editorial Teseo), Argentine
Octavio Kulesz est un philosophe, chercheur et éditeur numérique argentin. Directeur des éditions Teseo, il est depuis 2012 l’un des coordinateurs du Laboratoire numérique de l’Alliance internationale des éditeurs indépendants. Il est aussi membre de la Banque d’expertise de l’UNESCO sur la Convention de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles. 
Français